Lorsque l'on parle de constipation, ce sont souvent les mêmes questions qui reviennent.

  • À QUELLE FRÉQUENCE EST-IL NORMAL D'ALLER À LA SELLE ?

    Nous sommes tous différents ! Une fréquence allant de trois fois par jour à trois fois par semaine est néanmoins considérée comme « normale ».

  • LES FEMMES SOUFFRENT-ELLES PLUS SOUVENT DE CONSTIPATION QUE LES HOMMES ?

    Oui. Les raisons de cette différence ne sont pas parfaitement connues. Le transit peut se ralentir pendant la grossesse et/ou la ménopause sous l'effet d'hormones qui détendent les muscles, y compris les muscles de vos intestins.

  • LES LAXATIFS AIDENT-ILS À PERDRE DU POIDS ?

    NON, absolument pas. Ils sont indiqués en vue de traiter la constipation et ils n'entraînent aucune perte de poids. La prise d'un laxatif en l'absence de constipation entraînera la perte d'eau et de sels minéraux et rien de plus. Parlez à votre médecin si vous avez des inquiétudes quant à l'utilisation de laxatifs.

  • EST-IL VRAI QUE LES LAXATIFS ONT MOINS D’EFFET EN CASE DE PRISE TROP FRÉQUENTE ?

    Les experts s’accordent à dire que les laxatifs n’ont pas un effet permanent sur les intestins. Si votre médecin vous conseille d’en prendre durant une période prolongée, vos intestins peuvent devenir temporairement moins sensibles aux effets. Si vous avez l’impression que la dose recommandée n’a plus le même effet ou si vous n’êtes inquiet, parlez-en à votre médecin généraliste ou à un autre professionnel de santé.

    Si vos symptômes de constipation persistent, vous devez contacter votre médecin ou votre pharmacien plus de conseils.

  • L’ITILISATION DE LAXATIFS EST-ELLE ADDICTIVE ?

    Non, mais comme expliqué ci-dessus, une utilisation à long terme peut rendre les intestins moins sensibles. Par conséquent, lorsque vous arrêtez la prise de laxatifs après une longue période d’utilisation, faites-le progressivement en réduisant la dose et en espaçant les prises graduellement de façon à restaurer une hygiène intestinale normale.

  • LA CONSTIPATION ENTRAÎNE-T-ELLE L'ACCUMULATION DE TOXINES DANS LE CORPS ?

    Non. Les experts affirment que la constipation n'entraîne pas une accumulation de toxines dans le corps.

    Il peut arriver que la constipation soit le symptôme d'une occlusion intestinale. Si vous avez des maux de ventre ou observez des traces de sang ou de mucus dans vos selles, contactez immédiatement votre médecin.

  • LES ENFANTS PEUVENT-ILS PRENDRE DES LAXATIFS ?

    Les médecins recommandent généralement aux parents d'essayer d'abord des changements de mode de vie, comme une alimentation riche en fibres (surtout les fruits et légumes), une activité physique régulière et une prise accrue de liquides. Les enfants sont souvent touchés par la constipation. Certains ont du mal à aller aux toilettes à l’école et se retiennent toute la journée ce qui aggrave le problème. Si un changement d’alimentation ne suffit pas à régler le problème, les macrogols peuvent fournir une solution douce et progressive. Dulcosoft® solution orale est un dispositif médical et peut être utilisé chez les enfants à partir de 6 mois. Par exemple, la solution orale a un goût neutre et peut être mélangée à la boisson de son choix. L’administration chez les enfants de moins de 8 ans doit être réalisée de préférence sous la supervision d’un médecin. Lire la notice avant utilisation.

    Si vos problèmes de constipation persistent, vous devez consulter un médecin. Si besoin, il peut vous prescrire un laxatif. Ne donnez jamais de laxatif à votre enfant sans avoir consulté un médecin. L'administration de laxatifs stimulants chez l'enfant doit être exceptionnelle.

  • À QUELLE FRÉQUENCE PEUT-ON PRENDRE DES LAXATIFS ?

    Le conseil médical standard est le suivant : les laxatifs disponibles sans prescription (comme comme les médicaments Dulcolax® Picosulphate et Dulcolax® Bisacodyl) peuvent être pris de temps à autre pour soulager à court terme une constipation occasionnelle.

    Si vous êtes souvent constipé malgré l’application de ces conseils préventifs ou si vous êtes constipé depuis plus de deux semaines, consultez votre médecin.

Le stress et la constipation

Si vous êtes constipé lorsque vous êtes stressé, sachez que vous n'êtes pas seul.

En savoir plus

Questions fréquentes

Lorsque l'on parle de constipation, ce sont souvent les mêmes questions qui reviennent.

En savoir plus